Il n'y a pas de géopolitique de l'Islam [Analyse, Géopolitique, Moyen Orient]

Publié le par Pauline Prodhome

Bernard Lewis a lancé cette idée de géopolitique de l’Islam avec une impossibilité pour les musulmans de séparer l’Eglise de l’Etat. Pourtant, cette théorie ne prend pas en compte les fragmentations des devenirs historiques des différents Etats arabes.

Il faut différencier les musulmans des arabes car cette conception, en plus de faire des arabes un peuple sans histoire avant le 7° siècle (apparition de l’Islam avec Mahomet), réduit l’Islam aux peuples arabes alors que le peuple arabe (220 000) est une minorité du monde musulman (un milliard). Même si on y ajoute les Turcs et les perses, ils restent minoritaires puisque l’Indonésie et la Malaisie, qui ne sont pas arabes, sont les plus grands Etats musulmans. De plus, toutes les populations musulmanes de l’Inde et de l’Asie centrale (Russe) n’existent pas dans la géopolitique islamiste. L’américain M. Hodgson «  L’Islam dans l’histoire mondiale » analyse les raisons de la fixation occidentale sur les arabes et les turques. En réalité, les centres les plus créatifs de l’islam se situent à l’Est méditerranéen, en terres non arabes.

En réalité, il est impossible de façonner l’histoire de l’Islam en tant qu’identifiant religieux puisqu’il n’y a pas UN mais DES peuples islamiques. Ainsi, aujourd’hui les arabes ne représentent plus que 20 % de la population islamiste mondiale. Pour empêcher cette émancipation du moyen Orient, les occidentaux font pourtant passer le facteur islamique qui n’est pas unitaire avant le facteur arabe qui est le seul véritable facteur d’unité géopolitique

La raison de cette croyance occidentale est le long passé colonial qu’a connu l’Orient Arabe et qui a créé des frontières arbitraires qui n’ont aucune stabilité géopolitique. Mais les différentes sociétés arabes sont parmi les plus vieilles du monde et ont connu l’influence de divers centres géopolitiques internes : Les hauts plateaux anatoliens d’où sont venus les Hittites, les Grecs, les Turcs // Les hauts plateaux iraniens d’où sont venus les Mets et les Perses // Le désert arabique de Mohammed. Aujourd’hui il y a un mythe d’une civilisation unie alors qu’en fait il y a eu un Levant grec, romain, babylonien…

Pour A. Chauprade : Les conflits à l’intérieur du monde musulman : L’islam s’étendit de manière fulgurante à partir du VII° siècle et la civilisation islamique connut son apogée entre 800 et 1200 environ. Au X° siècle pourtant, l’Empire musulman éclata en plusieurs morceaux et les particularismes se réaffirmèrent. Pourtant les occidentaux développent encore aujourd’hui une vision unitaire du monde musulman et en tirent une vision menaçante de l’Islam. Cette vision est pourtant erronée.


~~ Voir plus loin ~~
sur Stratogeo :


Liens Externes :

  Retour à Analyses

Pour donner votre avis sur cet article, utilisez la fonction "Ajouter un commentaire"

Publié dans www.stratogeo.com

Commenter cet article