Les universités de Relations Internationales [filières, cours, géopolitique, stratégie]

Publié le par Pauline Prodhome

En premier cycle, il bien sûr très possible de passer par une université pour s'orienter ensuite vers les relations internationales. Cette formule est économique et enlève à court terme les souçis de concours ; mais encore faut-il bien choisir sa filière et être prêt à affronter le cadre universitaire !

Il n'existe pas, en France de fac à proprement parler de relations internationales, contrairement aux Etats-Unis par exemple où c'est possible. Il faut donc choisir une filière qui s'en rapproche, pour pouvoir ensuite se spécialiser suivant les options proposées. A mon sens, il ne faut pas se tromper de "tronc commun" au risque de rester bloqué ensuite dans une voie qui ne nous convient pas. Je reste sceptique sur les facultés de langues, car je pense qu'elles sont un outil et non un aboutissement pour exercer une fonction internationale. peut-être que certains LEA infirment cette idée, notemment dans le domaine de la traduction, mais il faut bien se renseigner avant ! Restent alors trois facultés qui font la part belle aux Relations internationales. La fac de droit d'abord, guide surtout  vers des postes dans les domaines du droit international en organisation internationale comme, au mieux, l'ONU ou l'UE. Il reste aussi l'histoire, qui est une filière clef pour bon nombre de chercheurs en relations internationales, et bien d'autres car la connaissance de l'histoire est primordiale pour la compréhension du monde contemporain. Mais il ne faut pas oublier la géographie, qui peut déboucher sur des domaines aussi intéressants que la géopolitique, la carthographie ou l'aménagement du territoire. Enfin, d'autres chemins sont aussi possibles, comme l'économie ou la philosophie.

Certains courageux feront le choix d'une double filière. Il faut alors se senseigner sur les stuctures mises en places et les programmes intégrés que certaines universités proposent. Il s'agit souvent de double cursus droit et anglais ou histoire et anglais ; l'anglais apportant le touche internationale à une voie universitaire classique.

Dans tous les cas, il faut rappeler les réalités de la faculté qui demandent une grande autonomie de travail et une spécialisation avancée. Si l'entrée à l'université est économique et facile, certaines facs ont des taux d'écheczs de plus de 50% à l'issue de la première année. Dans ces circonstances, la selection se fait rapidement et seuls les plus motivés valident leur année. Cela vient beaucoup du fac que le rythme universitaire est en réelle rupture avec le rythme du collège-lycée. Personne ne vous pousse à travailler régulièrement, ni même à être assidu en cours, mais le verdict est radical ! Il faut aussi ajouter à cela le fait que les étudiants à la sortie du bac doivent directement choisir une filière et donc avoir un projet bien abouti. J'avoue que, si j'avais eu à choisir quelle section intégrer juste après mon bac (voir ma prépa), j'aurais été bien ennuyée car aucune université ne propose une licence de histoire-géographie-philosophie-droit !

L'université reste une voie très prisée, et même très reconnue. Par exemple, pour intégrer un master, les étudiants venant d'université sont bien sûr mieux vus que ceux venant d'école privée. Si vous réussissez, l'université ouvre de réélles opportunités et surout un contact avec le monde universitaire et la possibilité d'évoluer sans crainte de reconnaissance du diplome, en suivant les voies tracées. Certains l'appeleront la "voie royale" mais encore cela dépend de vos capacités et aspirations propres. Si vous choisissez cette filière, je vous conseille tout de même de faire des stages par vous-même. Ils sont rarement imposés avant la 3° ou 4° année, mais restent l'un des meilleurs moyens de trouver ensuite un emploi. Enfin, vous pouvez aussi regarder du côté des universités catholiques qui, bien que plus chères, sont souvent aussi plus professionnalisées et d'un niveau assez élevé.


  Retour à Filières

Pour donner votre avis sur cet article, utilisez la fonction "Ajouter un commentaire"

Publié dans www.stratogeo.com

Commenter cet article